Fuji avril 2017 – episode 5

EPISODE 5

Pélerinage au japon, avril 2017 – Tokyo • Fuji Fujiyoshida • Wakayama • Asuka • Nara • Kyoto

Fujiyoshida – avril 2017

Le Sanctuaire Fuji Sengen-jinja

Ce matin dernier jour de soleil, nous partons à vélo sur la route principale rejoindre le Sanctuaire Fuji Sengen-jinja, le point de départ de l’ascension du Mont Fuji à faire une prochaine fois en juillet.

Petit déjeuner traditionnel simplifié car dans de précédents articles vous avez pu voir une variété de plats bien plus denses.

Tofu, radis au vinaigre de riz, soupe miso, riz incontournable, daurade, saucisses pour les uns, omelette tamagoyaki (que l’on ne voit pas ici mais dèlicieuse, préparée avec du daishi, vinaigre de riz dans une poèle carrée, pour les autres.

Petite aparté, on nous voit souvent attablées et servies mais je tiens à préciser que nos notes de restau ne dépassent jamais 15 euros pour deux, nous faisons attention à notre budget car au japon on peut tout aussi bien se faire plaisir à petits frais sans se ruiner. Je préfère chiner dans les ruelles attirée par une odeur de cuisine, glaner quelques bonnes idées sur le web oú encore me retrouver chez l’habitant. Ceci pour rassurer voire contredire les gens qui vous diront que le japon est très cher, on trouve de tout pour toutes les bourses, avec un peu d’habileté, on peut s’organiser à l’avance pour les transports qui peuvent vous dépasser ; le shopping et la mode n’en parlons pas et les gourmands de sucre devront fermer les yeux !

Le petit salon lounge de nos hôtes

Attention au sens de la route, on oublie son code français et on s’applique tout à l’envers s’il vous plait ! Tiens ta gauche chérie !

Avant de vous montrer le sanctuaire, voici la route qui conduit à l’excursion de Fujisan, juste derrière ce dernier.

 

Euh, be careful tout de même !

 

Le sanctuaire est dissimulé au cœur d’une épaisse forêt de cèdres, Sengen-jinja, de son vrai nom Kitaguchi Hongū Fuji Sengen-jinja, il compte parmi les sanctuaires Asama érigés en l’honneur de la divinité du Mont Fuji, Konohanasakuya-hime.

Le site abrite plusieurs bâtiments, tous d’un rouge flamboyant, ainsi que trois immenses arbres sacrés de plus de 1000 ans d’âge !

Vous noterez, à mon grand désespoir, pas un cerisier en fleur, alors que ce lieu en sera couvert très prochainement ; toute cette région est en retard car plus en altitude.

Je ne me lasse de regarder, de capturer, j’aurai besoin de matières pour les prochains dessins ; voici quelques clins d’œil pour terminer.

Matane !

1 Comment

  1. Anonyme
    7 avril 2017

    Magnifique ce road movie que tu nous offre. Un vrai régal pour les yeux. Bravo pour tes belles photos et le feuilleton !
    A suivre sans modération…
    Vraiment un beau voyage !

    Bisou
    A bientôt
    Valentine 🙂

error: no touch !